Est-il plus avantageux de vendre depuis son site web ou depuis une marketplace ?

  • Publié le 19 juillet 2021
Vendre depuis son site ou depuis une marketplace ?

Lorsque l’on débute une activité, il y a un nombre important de décisions à prendre. Que l’on parle de biens ou de services, l’une de ces décisions concerne les modalités de vente de la production. Aujourd’hui, l’existence d’une marque sur internet n’est plus une option mais bien une obligation tant le trafic s’est intensifié au point de devenir incontournable. Or, en débutant dans le monde de la vente en ligne, deux choix s’offrent souvent aux entrepreneurs : élaborer une plateforme de e-commerce ou avoir recours à une marketplace.

Les deux propositions comportent des avantages et des inconvénients. Dans le cas d’une plateforme e-commerce, on retrouve des bénéfices au long terme, puisque sa mise en place peut être souvent longue et onéreuse. En effet, sauf si vous possédez les compétences nécessaires en coding, il faudra avoir recours à une prestation extérieure, souvent facturée copieusement à l’achat et en maintenance. Cependant, une fois ces coûts amortis par les premières ventes, vous bénéficiez d’un site e-commerce fréquenté, référencé et dont les revenus vous reviennent quasi-intégralement.

La marketplace en revanche permet de limiter les risques dans la mise en relation, puisque des plateformes vous permettent de créer rapidement et facilement votre marketplace. En effet, ces solutions peuvent se montrer peu onéreuses, notamment chez Bynd où vous pouvez en créer une pour une centaine d’euros, et demandent de faibles connaissances informatiques pour être mise en place. Toutefois, vous vous retrouvez souvent en concurrence directe avec d’autres vendeurs et les plateformes prélèvent des frais de gestion.

Quelles sont les principales différences entre les deux solutions ?

La première différence réside dans la typologie du client. En effet, sur un site e-commerce, le vendeur s’adresse principalement aux clients qui sont des consommateurs directs. En revanche, sur la plupart des marketplaces, nous sommes dans une offre émanant d’un vendeur vers un autre vendeur. Ainsi, les leviers pour convaincre et vendre ne sont plus les mêmes et il est important d’adapter sa stratégie pour séduire aussi bien les revendeurs que les consommateurs finaux.

Autre différence, les sites de e-commerce doivent être référencés à la perfection. Cela signifie que la marque doit apparaître dans les premiers résultats de recherche des moteurs tels que Google ou Yahoo. Une marketplace génère beaucoup plus d’allées et venues et donc améliore le référencement naturel du site. Concernant les moteurs de recherches internes aux sites, l’offre étant souvent plus grande sur les marketplaces, vous bénéficiez d’une visibilité sur un catalogue étoffé à l’inverse d’un site e-commerce où seules quelques références peuvent séduire le client.

Cultiver son image de marque

L’image de marque est une point clé du lancement et de la pérennisation d’une marque. En effet, le branding et le storytelling de votre aventure entrepreneuriale va intéresser les prospects et peut amener une connexion forte sur des valeurs diverses telles que l’environnement ou l’égalité sociale. Aussi, il ne fait aucun doute qu’un site e-commerce offre un contrôle important sur cette image.

Cependant, ceci étant dit, il est attendu des marques qu’elles soient également compréhensives, humaines et bienveillantes. À titre d’exemple, Uber rembourse ses clients sans poser de question accordant une confiance valorisante pour le client. Amazon répond rapidement à toutes vos demandes, faisant de la satisfaction une pierre angulaire de son identité. Ces attentions de la marque envers ses clients demandent du temps et de l’énergie quoi qu’il en soit, mais une market place dispose souvent d’outils comme des SAV ou des FAQs pour alléger cette charge de travail souvent délicate.

Déterminer sa priorité

Lorsque l’on désire lancer une nouvelle marque ou proposer un nouveau concept, le succès vient de la priorisation des besoins. Un site e-commerce amène certains avantages mais également des inconvénients liés aux coûts et au temps à investir. Avant Bynd, la mise en place d’une marketplace demandait des critères relativement similaires. Cependant, afin de gagner en temps et surtout en argent, Bynd vous propose de créer une marketplace gratuitement. Ainsi, en réduisant les coûts de création, l’emphase peut donc être mise sur la qualité de l’offre et le marketing afin de réussir son lancement.

La clé d’un succès commercial réside dans la qualité de l’offre et sa réponse à un besoin existant, mais également dans un équilibre entre offre et demande. Si votre service n’est pas satisfaisant, personne ne l’utilise. Dans le cas d’Uber, si un secteur se retrouve avec trop de chauffeurs pour peu de clients, les chauffeurs seront frustrés car peu de courses leur seront affectées. Si ce sont les clients qui sont trop nombreux par rapport aux chauffeurs, alors ce sont les clients qui, à leur tour, seront frustrés.

Enfin, il convient d’être lucide sur ses capacités à produire et/ou à vendre. En effet, un site e-commerce relève plutôt de la production quand une plateforme de marketplace met l’emphase sur le marketing et la communication pour se démarquer de la concurrence.

Quid des revenus ?

Les revenus sont un point évidemment capital dans le choix du canal de diffusion. Le business model d’une marketplace repose sur deux modèles principalement. Le premier modèle demande un abonnement fixe pour être présent sur la plateforme, le second impose une rémunération de la plateforme via un prélèvement à chaque transaction.

Dans les deux cas, les revenus prélevés individuellement par la plateforme sont souvent plus élevés que sur un site e-commerce. Néanmoins, le trafic est bien plus intense sur les marketplaces, ce qui permet d’accroître le nombre de transaction et donc de revenus.

Conclusion

L’utilisation d’un site e-commerce comporte des avantages et des inconvénients au même titre que l’utilisation d’une marketplace. La formulation des besoins est essentielle avant de se lancer dans une des deux solutions puisque les propositions répondent à des solutions différentes.

Une marketplace limite les risques financiers, notamment grâce à Bynd, s’appuie sur un réseau de revendeur et permet d’être rapidement identifié sur un secteur d’activités. Inversement, une plateforme e-commerce demande plus d’investissements (financiers et humains) mais une fois les clients fidélisés après plusieurs années, cela procure une assise importante à la marque tout en lui laissant la possibilité de s’affirmer via un branding convaincant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *